Motion du Conseil Fédéral de la Fédération PS de la Gironde sur le PROJET DE LOI TRAVAIL

Unknown

La Fédération du PS de la Gironde, réunie en Conseil Fédéral le 7 mars 2016, souhaite réagir à l’avant-Projet de Loi Travail tel qu’il est porté à connaissance, à ce jour.

Elle s’inquiète :

– de la méthode de travail sur ce projet de loi : l’insuffisance de concertation avec les représentations syndicales et les parlementaires n’est pas acceptable, alors même que

ce projet de loi doit, selon son intitulé officiel, « instaurer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs ».

– de l’objectif politique recherché : alors que la situation économique génère une grande précarité et des inégalités fortes, l’objectif politique à atteindre doit être de sécuriser

les salariés et les parcours professionnels, et de favoriser tout particulièrement l’accès à l’emploi. Or, ces éléments apparaissent trop en retrait dans la rédaction de ce projet de loi, conduisant à un déséquilibre du texte dénoncé par toutes les organisations syndicales et citoyennes.

Enfin, elle se félicite du report du texte pour son passage en Conseil des ministres mais elle demande aux instances nationales du Parti Socialiste :

– de relayer auprès du gouvernement les inquiétudes, incompréhensions ou voir les désaccords des militants ;

– de relayer auprès du gouvernement la nécessité d’entendre les demandes des organisations syndicales pour que les droits des salariés soient préservés et développés.

– de relayer auprès des fédérations et des militants les avancées que le Parti à lui-même proposé au gouvernement.

La Fédération souhaite poursuivre sa démarche d’analyse, de décryptage, de pédagogie en lien avec des experts, en particulier lors des Jeudis de la Fédération.

Enfin, transmettre aux députés et sénateurs de la Gironde ce texte adopté à l’unanimité moins une voix pour qu’il serve de point d’appui aux travaux parlementaires.

 

SUD GIRONDE

+ d'infos
  • Catégories

  • Archives de B2S2